Ariane Zevaco

Regards croisés sur l’écriture cinématographique de l’intimité lors de parcours de migration

Le film que je réalise porte sur le parcours d’un musicien afghan, G. Hossein, aujourd’hui installé en Allemagne. Je l’ai accompagné depuis plusieurs années dans ses démarches pour migrer depuis Kaboul (où je l’ai rencontrés), j’ai été le témoin et l’accompagnatrice de ses doutes et de ses réussites dans son parcours administratif et dans sa réorganisation professionnelle en Europe, en travaillant parallèlement avec lui dans le cadre de concerts.

Dans le projet l’amitié qui me lie au protagoniste tient une grande part dans l’écriture du film et dans l’exploration des différentes facettes de l’intimité qui se construit dans et autour des parcours migratoires.  Le téléphone et les conversations WhatsApp tiennent une grande part dans notre relation. Ainsi, je questionnerais comment la relation entre le chercheur-cinéaste et le protagoniste du parcours migratoire façonne le questionnement du vécu intime de la migration.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search